COPIES DE SAUVEGARDE, REPRISE APRÈS PANNE, CONTINUITÉ APRÈS SINISTRE… QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ?

Blog-image-number-6

Janvier 2014 - Si vous pensez que la sauvegarde de vos données est synonyme de « reprise après sinistre » et que vous n’êtes pas certain du lien avec la continuité des affaires, vous n’êtes pas le ou la seule. La plupart des dirigeants ne font pas la différence et en paient malheureusement le prix.

LA SAUVEGARDE DE VOS DONNÉES

Ici, nous parlons exclusivement de la sauvegarde des données. Il faut vous assurer que toutes vos données importantes sont sauvegardées et que, en cas de besoin, vous pourrez les récupérer rapidement et facilement. Par exemple, récupérer un fichier ou un courriel effacé.

Votre solution de sauvegarde doit être directement reliée à votre tolérance aux pertes de données. Combien de journées de travail au maximum pouvez-vous tolérer de perdre en cas de problème ? Êtes-vous confiant que votre système actuel est en cohérence avec votre niveau de tolérance ?

À éviter : accumuler des données inutiles, car les coûts d’entreposage et de gestion (sécurité, vérification, contrôle) sont de plus en plus élevés.

LA REPRISE APRÈS UNE PANNE MAJEURE

Il est primordial d’avoir une copie complète :

1) De vos données
2) De vos applications (logiciels comptables, production, etc.)
3) De la configuration personnalisée de votre réseau, incluant la sécurité, que vous avez bâtie au fil des ans.

Quel est votre niveau de tolérance à la panne ? En cas de panne de vos systèmes, combien de jours ou même d’heures, pouvez-vous vous permettre d’être arrêté sans affecter sérieusement les opérations de votre entreprise ? La solution en place doit être en cohérence avec votre niveau de tolérance.

LA CONTINUITÉ D’AFFAIRES APRÈS SINISTRE

C’est la capacité de votre entreprise à poursuivre ses activités même après un sinistre : incendie, verglas, dégât d’eau…

En plus d’avoir une copie complète de vos données dans vos bureaux, vous devriez également avoir une copie identique répliquée à l’extérieur et facile d’accès, c’est-à-dire sans avoir de démarche légale à faire pour l’obtenir. L’important est d’avoir en tout temps le contrôle de vos données à 100 %. La réplication à elle seule n’est pas une garantie de remise en fonction rapide. Il faut entre autres tenir compte de la performance des équipements et du cryptage des données qui peuvent faire varier les délais de récupération. De plus, les tests de récupération effectués à partir de quelques fichiers sont insuffisants. Même s’ils sont réussis, ils ne garantissent pas que l’ensemble de vos systèmes seraient faciles à remonter en cas de nécessité. Faire des tests de simulation complets demeure votre meilleure garantie.

Bien entendu, ceci vient s’intégrer à un plan de relève qui indique clairement les étapes à suivre pour vous relocaliser rapidement ainsi que les personnes en charge de les appliquer. Vous devriez normalement revoir ce plan une fois par année.