L’AMOUR, LES AFFAIRES ET LES TIC…

Février 2014 - Nous voulons tous augmenter la valeur de notre entreprise, être plus efficaces, plus productifs, que chaque dollar investi contribue à l’atteinte de nos objectifs d’affaires.

C’est un défi pour tous les dirigeants d’entreprise et un enjeu majeur de faire plus avec moins dans tous les secteurs de l’organisation. La compétition nous amène à revoir les processus qui auront le plus d’impact au niveau efficacité et productivité, à travailler différemment.

Mais qu’en est-il des projets qui amènent vraiment de la valeur à l’entreprise et pourquoi la technologie ne contribue-t-elle pas à nous aider autant qu’on le voudrait ?

EN RÉALITÉ…

« Encore aujourd’hui, beaucoup d’organisations considèrent les TIC comme un simple poste de dépenses, plutôt qu’un moteur de l’innovation. Pourtant, chacun sait que le renouvellement des pratiques d’affaires et la hausse de la compétitivité requièrent des stratégies innovantes, où l’utilisation des TIC est dorénavant indispensable. » Jacqueline Dubé, Présidente-directrice-générale – CEFRIO 2012 (Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations, à l’aide des technologies de l’information et de la communication (TIC)

Pourquoi la technologie est encore aujourd’hui considérée comme une dépense pour beaucoup d’organisations ? De prime abord, arrimer les TIC avec les objectifs d’affaires n’est pas toujours facile. Souvent, le réflexe est de contrôler en réduisant les coûts associés aux TIC. Malheureusement, ce réflexe a pour effet de ralentir l’entreprise au lieu de contribuer à son succès. Conduire en ayant un pied sur l’accélérateur et un pied sur le frein n’est pas une solution. Et cela ne veut pas dire non plus de dépenser sans compter !

Vos budgets TIC sont-ils régulièrement dépassés sans atteindre les objectifs voulus ? Problèmes non réglés, projets non terminés, résultats décevants, employés improductifs et irrités… Avez-vous l’impression d’investir trop et inutilement sans en tirer vraiment profit ? Dans ce cas, vos TIC sont probablement vues comme une dépense sans véritable valeur pour l’entreprise, un mal nécessaire et non comme un outil stratégique générateur de profit.

L’ARRIMAGE N’EST PAS TOUJOURS FACILE, POURQUOI ?

    • Aux yeux de plusieurs dirigeants, les TIC relèvent des responsables TIC… Ils se sentent plus ou moins concernés;

      Au départ, l’arrimage des TIC avec les objectifs d’affaires est une décision qui doit partir des membres de la direction. Ils doivent avoir la ferme intention de donner un rôle stratégique à leurs TIC et se doter d’un Plan;

 

    • Souvent, il est difficile d’avoir le consensus de l’ensemble des membres de la direction sur ce qui apportera vraiment de la valeur à l’entreprise et ce qui doit être priorisé, car chacun amène sa vision départementale.

      Cependant, la collaboration de tous demeure essentielle pour mener au succès. Il se crée un climat de confiance et un effet rassembleur qui amène une motivation générale et réduit la résistance au changement. Tous travaillent dans le même sens.

 

  • Une fois le consensus établi, on doit faire le lien avec les technologies. Alors deux langages très différents se croisent : celui des affaires et celui de la technique. D’où le défi…

PAR OÙ COMMENCER ?

Un Plan Stratégique TIC est une démarche qui donne aux dirigeants une vision à court, moyen et long terme des actions à poser sur une période de 3 ans. Il facilite la prise de décision et aide à garder le focus. Il permet d’entamer un échange afin de trouver l’arrimage adéquat en fonction des besoins d’affaires et des objectifs qu’on veut atteindre.

Quels sont les 3 éléments essentiels que devrait comporter un Plan Stratégique TIC afin d’investir aux bons endroits ?

Un Plan Stratégique devrait être fait en 3 volets :

    1. Constat clair de la situation actuelle : un diagnostic doit être fait. Y a-t-il des urgences et des irritants majeurs à régler ? L’environnement est-il stable et propice à appuyer l’entreprise dans son évolution ? Le diagnostic permettra d’établir l’écart.

 

    1. Identification des projets à haut rendement et arrimage avec les technologies. Ce volet doit démontrer clairement comment les technologies vont nous aider à atteindre nos objectifs.

      L’identification des services critiques essentiels pour votre organisation. De quels services votre entreprise ne peut-elle se passer au risque de perdre de l’argent ou mettre ses opérations en péril ? Le but de cet exercice est d’investir aux bons endroits.

 

  1. Stratégie de mise en place selon l’ordonnancement établi en fonction du niveau de priorité des projets.

QUELQUES CLÉS DE SUCCÈS

  • Ne sautez aucun des 3 volets.
  • La direction doit s’impliquer, mais savoir quand s’arrêter et ne pas s’improviser technologue. N’hésitez pas à demander l’aide d’un externe capable de naviguer entre les affaires et les technologies pour vous assister. Votre rôle doit se limiter à la stratégie et au suivi des résultats escomptés.
  • Identifiez qui est responsable d’amener les résultats et assurez-vous d’avoir son engagement.
  • Chaque projet devrait vous rapprocher de votre but. Si vous n’êtes pas en mesure de relier un projet à vos objectifs d’affaires et d’en mesurer le retour sur investissement, ne le faites pas. Le résultat doit être garanti.
  • Attention aux « tant qu’à y être ». Si vous commencez un projet, terminez-le avant de faire des ajouts afin d’éviter de tomber dans une cascade de coûts et de dériver vers des dépenses inutiles.
  • N’hésitez pas à revoir votre Plan sur une base annuelle. Votre entreprise évolue et votre Plan doit s’adapter. Il doit être humain, global et stratégique. Ainsi, nous venons de transformer une dépense en revenus en utilisant les TIC comme outil générateur de profits Nous avons une vision globale des actions à entreprendre et nous amenons de la valeur à l’entreprise par les TIC.

De quoi tomber en amour avec les TIC !
Simon Fontaine
Président
Pour tout commentaire ou en savoir plus : simon.fontaine@ars-solutions.ca