POURQUOI LES SOLUTIONS DE RÉPLICATION COMME VMWARE NE SONT PAS DES SOLUTIONS DE SAUVEGARDE ?

Blog-image-number-4

Mars 2014 - Quand on choisit une solution de sauvegarde, on veut qu’elle corresponde aux besoins d’affaires de l’entreprise. Chose certaine, on veut que la démarche soit simple, être sûr de faire le bon choix et qu’elle tienne ses promesses.

Faire l’exercice de choisir la bonne solution sera simple si on est bien assisté. Combien d’entreprises découvrent, lors d’une panne, que leur solution ne permettait pas de les rendre à nouveau opérationnelles et ce, rapidement ? Elles ont la mauvaise surprise de devoir attendre une semaine au lieu d’une journée en plus de perdre des données importantes. Plutôt dur pour les affaires… !

On se rend compte alors qu’on a fait le mauvais choix et qu’on a dépensé inutilement. Pire encore, la pérennité de notre entreprise reposait sur un faux sentiment de sécurité et peut-être aussi sur une fausse croyance, par manque de connaissance et de conseils de la part de ceux en qui on avait confiance.

Mais qu’est-ce qu’une fausse croyance ? Par exemple, les solutions de réplication comme VMWare ne sont pas des solutions de sauvegarde, mais des solutions de réplication de données. C’est-à-dire qu’elles répliquent les données en temps réel sur un autre serveur pour qu’il puisse prendre automatiquement la relève en cas de panne (cela signifie aussi que si un virus attaque le réseau, il sera automatiquement répliqué dans l’ensemble de l’environnement). Si on a à récupérer rapidement un simple fichier ou un courriel détruit par erreur ou encore des dossiers remontants à plusieurs mois, la solution ne sera pas adéquate. De plus, en aucun temps les données ne sont protégées contre le vol car elles ne sont pas cryptées, ce qui constitue une faille importante au niveau sécurité. Aussi, elles ne sortent jamais du réseau de l’entreprise, ce qui n’est pas une bonne pratique dans un contexte de sauvegarde… On devra donc avoir en place une solution de sauvegarde dédiée à cette finet assumer les coûts et l’expertise de 2 solutions à la fois.

Quelques questions pertinentes à se poser dès le départ. Veut-on déléguer cette tâche à un fournisseur externe ou le faire nous-même ? Recherche-t-on un produit ou un service ?

Dans le cas d’un produit, on devra faire l’acquisition des équipements, des licences requises, se procurer les contrats de service appropriés, prévoir les coûts de renouvellement, développer l’expertise à l’interne et obtenir les certifications requises pour avoir les compétences.

Dans le cas d’un service, on devra s’assurer que les données importantes sont 100 % vraiment sauvegardées, que l’on a une copie de sauvegarde complète locale ainsi qu’une copie identique répliquée à l’extérieur de nos bureaux. Et ce, dans un endroit sécuritaire en lequel on a confiance et auquel on a facilement et rapidement accès en tout temps. La solution devra aussi être simple, car le but est de ne plus avoir à s’en occuper, de se libérer de cette responsabilité et des soucis qui viennent avec…

Dans tous les cas, lors de problèmes majeurs, on aura inévitablement besoin d’assistance, de gens qui interviendront rapidement sur place et devront bien connaître notre réseau. Vaut mieux impliquer notre fournisseur si on veut éviter les essai-erreur. Rien de plus frustrant que d’appeler le 1-800-j’attends !

Beaucoup de choses sont dites sur les copies de sauvegarde. Si vous n’êtes pas certain que votre solution correspond vraiment à vos besoins, la chose la plus simple est d’effectuer un audit qui vous donnera les failles, l’écart entre vos attentes et ce que vous voulez vraiment mettre en place. Vaut mieux le savoir plus vite que de réaliser au moment d’une panne que votre solution ne marche pas, ce qu’on voit régulièrement.