Trouverez-vous des photos de vous sur insecam.com ?

Décembre 2014 - Ce site internet regroupe les images de 73 000 caméras IP à travers le monde. On peut faire une recherche par pays et par ordre alphabétique. Pire encore, si vous ta¬pez tout simplement insecam sur Google Image, vous y trouverez une panoplie de photos de gens circulant tout bonnement dans leur propre maison. Beaucoup de ces caméras sont dans des lieux publics, mais on y retrouve également des particuliers, car les caméras de surveillance IP tendent à se démocratiser étant donné leur coût de plus en plus accessible. De quoi faire réfléchir sur la sécurité.

Par conséquent, si vous avez une caméra IP à la maison ou à votre résidence secondaire, peut-être y trouverez-vous des images de vous, en particulier si vous n’avez pas de mot de passe ou encore s’il est trop simple et que vous ne l’avez jamais changé. En effet, les « 12345 » sont à proscrire de même que les « admin ». Le facteur humain représente toujours la cause première des failles de sécurité. Hâtez-vous de changer votre mot de passe et d’en créer un qui soit plus complexe à pirater.
Voir article Comment créer un mot de passe sécuritaire ?

Commentaires juridiques

(par Me Benoît Trotier, Joli-Cœur, Lacasse, avocats)

Sur le plan légal, le fait de détourner des images d’une caméra de sécurité installée dans votre foyer ou même sur un lieu public constitue une violation claire de votre vie privée et de votre droit de contrôler votre image.

Dans la cause d’Aubry contre Éditions Vice-Versa Inc. datant de 1998, la Cour Suprême a clairement reconnu :

a) que l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé ne peut être captée et encore moins diffusée sans son consentement;

b) que l’image d’une personne photographiée alors qu’elle se trouve dans un lieu public ne peut être diffusée sans son consentement, exprès ou tacite si elle est reconnaissable, sauf si le droit du public à l’information justifie que l’image soit reproduite ou diffusée ou, dans certains cas, si la personne représente uniquement un élément secondaire d’un lieu ou d’un événement public photographié légitimement.

Dans le cas du site insecam.com, un recours judiciaire est très difficile à mettre en œuvre, le site étant hébergé en Russie et ayant été créé par un utilisateur encore anonyme à ce jour.

Si vous voulez continuer de rendre l’accès à votre caméra de surveillance publique, mais la retirer de ce site, envoyez l’URL (l’adresse internet) de la caméra par courriel à l’adresse figurant dans la section « contact ». Mais n’oubliez pas que votre caméra sera toujours disponible à tous les internautes qui utilisent des logiciels de recherche de caméras, par exemple Shodanhq.com. Le seul moyen de rendre votre caméra privée est d’y mettre un mot de passe!