Face à l’épidémie de courriels, une approche qui aide à la santé et à la productivité des travailleurs…

Mai 2015 - Ancien conseillé du gouvernement anglais et professeur en santé et psychologie organisationnelle à l’Université de Lancaster, Sir Cary Cooper recommande aux employeurs d’interdire l’envoi de courriels internes et d’empêcher leurs employés de prendre leurs courriels en dehors des heures de travail.

« Prendre ses courriels la nuit, les week-ends et pendant les vacances est très mauvais pour la santé de notre pays », a-t-il mentionné à la BBC. Il semblerait que la productivité de l’Angleterre en est affectée. Pourquoi serait-ce différent chez nous ?

Il faut dire que l’avènement des téléphones intelligents et des tablettes fait que tous ont développé une compulsion à vérifier leurs courriels en tout temps, personnels et professionnels. Les employeurs doivent s’attaquer à une véritable épidémie qui fait maintenant partie de la culture, au risque de nuire à la santé des travailleurs et donc à la productivité de l’entreprise.

« On devrait interdire l’envoi de courriels dans un même bâtiment » mentionne-t-il, favorisant plutôt de se parler face à face ou de prendre le téléphone. Chez ARS, nous avons instauré une nouvelle pratique depuis 6 mois. Chaque directeur rencontre son équipe 15 minutes maximum tous les matins pour discuter du TOP 1 de chacun et régler des cas spécifiques. Dans notre organisation, cette méthode inspirée de Verne Harnish – www.gazelles.com – a contribué à réduire considérablement les courriels internes. Chaque organisation doit bien sûr évaluer ce qui convient à ses opérations et voir avec ses employés ce qui pourrait être une bonne façon de fonctionner. La réduction de l’envoi de courriels à l’interne demeure une option pour éviter l’accumulation. Sans compter tous les courriels où l’on se retrouve en copie conforme !

Sir Cary suggère même l’implantation d’un système d’avertissement qui détecterait le traitement des courriels pendant les heures réservées aux loisirs et à la famille. Ce système pourrait avertir les gens en leur disant par exemple : « Vous avez accédé à 27 messages aujourd’hui »…

Qu’en pensez-vous ?
Le géant Atos, une société européenne spécialisée dans le numérique, croit que les outils de médias sociaux peuvent résoudre bon nombre de problèmes de courriers électroniques s’ils sont utilisés correctement. Cette société a fait les manchettes en 2011 quand elle a révélé qu’elle interdisait l’utilisation des courriels internes dans le cadre d’un objectif à long terme de mettre fin totalement à leur utilisation. Un exemple à suivre ?

Source : www.bbc.com/news/technology-32622224