Bientôt, les annonceurs pourront vous observer regarder la télévision!

Bientôt, les annonceurs pourront vous observer regarder la télévision!

Ce n’est qu’une question de temps avant que les téléspectateurs se fassent à leur tour regarder.

L’automne dernier, alors que des gens de partout dans le monde étaient rivés sur leur écran d’ordinateur, la British Broadcasting Corporation (BBC) - la plus importante société de diffusion au monde, regardait elle aussi les habitudes des internautes.

La compagnie s’est particulièrement penchée sur l’expression faciale des gens lorsqu’ils étaient exposés à des publicités en ligne. En utilisant des caméras Web, elle a analysé 5 153 participants en se basant sur le bonheur, la tristesse, la peur, la surprise, la perplexité et le rejet des annonces Web.

Pourquoi un tel intérêt?

Les marketeurs voulaient avoir une représentation plus concrète du pouvoir de la publicité sur le comportement des utilisateurs. Au lieu de se baser uniquement sur des groupes de discussion et à ce qu’ils pensent, ils vont directement à la source du subconscient et peuvent regarder en direct l’expression faciale.

En utilisant la plate-forme d’intelligence émotionnelle « CrowdEmotion », les diffuseurs peuvent savoir exactement ce que pense une audience à propos d’un programme au lieu d’obtenir les réponses biaisées de groupes de discussion qui essaient de donner la bonne réponse.

Les logiciels de reconnaissance faciale comme CrowdEmotion ont gagné beaucoup de terrain au cours des dernières années et sont souvent utilisés pour identifier des personnes sur photos. Facebook, par exemple, utilise la technologie DeepFace pour reconnaître qui est qui et permet de prédire qui vous seriez susceptible d’identifier dans vos photos. Pour sa part, le département d’État des États-Unis utilise cette technologie pour répertorier dans ses bases de données, les visages de personnes qui s’enregistrent pour des visas et passeports.

Il y a un certain côté intrusif à savoir qu’on peut surveiller nos moindres faits et gestes à la maison. Samsung l’a appris à la dure l’an passé alors qu’elle a annoncé aux utilisateurs de ses téléviseurs intelligents qu’elle pouvait enregistrer une conversation dans leur salon et transmettre le tout à des compagnies tierces. Cela n’a rien de très rassurant...

Source : Fortune.com