La mission de Slack : éliminer les courriels en entreprise

La mission de Slack : éliminer les courriels en entreprise
slack

La communication interne et la gestion de l’information sont des enjeux importants dans les entreprises. Et avec le grand flux d’information à traiter au quotidien, les employés sont amenés à utiliser différents services.

Face au problème de profusion des multiples modes de communications, la startup américaine Slack a créé une plateforme collaborative - jumelée à un logiciel de gestion de projets – qui optimise la communication et la gestion du travail d’équipe à l’interne en diminuant le nombre de courriels.

UN ENDROIT OÙ TOUT RÉUNIR

L’outil Slack rend accessible sur une unique plateforme, les messages et fichiers d’une trentaine de sources différentes (Dropbox, Google Drive, MailChimp, etc.). Il permet donc de centraliser l’information à un seul endroit. Il se présente sous la forme d’une fenêtre de conversation et est accessible tant sur ordinateur que sur mobile. Chaque entreprise possède un espace divisé en groupes selon les différentes équipes de travail (marketing, développeurs, etc.). Il est possible d’envoyer un message, une photo ou vidéo à une seule personne ou de créer un groupe privé.

LA RECETTE DU SUCCÈS

Son succès s’explique entre autres par le fait qu’il a réussi à rendre les employés plus productifs en changeant le modèle actuel des courriels. En plus de faciliter le suivi des dossiers par les employés, il permet de diminuer considérablement la surcharge de courriels. Et c’est sans oublier qu’il est relativement simple d’usage et intuitif. Certains parient même que cet outil de messagerie professionnelle va tuer le courriel en entreprise.

UN AVENIR BRILLANT

Lancée en 2014 par Stewart Butterfield, cofondateur de Flickr et un ancien de Yahoo!, l’entreprise est déjà évaluée à près de 4 milliards de dollars. Grâce à son fonds de 80 millions $, elle a investi jusqu’à ce jour dans 14 startups.

Offert gratuitement en version de base, il faut compter entre 8 et 12 $ par mois pour une utilisation un peu plus élaborée. Pour le moment, Slack répond aux besoins des entreprises de 5 à 500 employés, mais une solution à plus grande échelle verra le jour sous peu.

Étant donné qu’il s’agit d’une application Cloud, il faut être conscient que tout ce qui est déposé sur cette plateforme devient potentiellement accessible à tous. Du moins, avec la version gratuite, tout est enregistré dans les serveurs de Slack, même après suppression des fichiers et conversations. Cependant, une mise à niveau de l’outil permet de supprimer définitivement toute trace.

www.slack.com