Le Cloud : des coûts imprévisibles et difficiles à contrôler…

Le Cloud : des coûts imprévisibles et difficiles à contrôler…

Cloud-ARS-Solutions_01

Selon le sondage SoftwareONE, 37 % des organisations considèrent que les coûts imprévisibles représentent un problème majeur.

Bien que son utilisation soit en hausse et qu’il nous promettait des baisses de coûts importantes, voilà qu’il engendre au contraire des frais très élevés et parfois incontrôlables. Beaucoup de directeurs financiers sont à bout de souffle quant aux dépenses imprévues dans leurs factures mensuelles, selon un récent sondage.

Au tout début, l’avantage de migrer dans le nuage était la prétendue réduction des coûts que représentait le passage d'un modèle par achat de licence à une approche par abonnement mensuel. Cependant, le nuage s'accroît dans toutes les entreprises et assume le travail de plusieurs fonctions, ce qui fait augmenter sa consommation significativement.

nuages_01

Des coûts difficiles à contrôler

C'est ce que rapportent les auteurs d'un sondage mené auprès de 300 directeurs informatiques de SoftwareONE - un fournisseur de logiciels et de gestion Cloud, qui constate que malgré sa hausse en popularité, les organisations ont du mal à comprendre et à intégrer la nouvelle technologie avec leurs solutions déjà existantes « on site ». Il y a aussi le défi de garder le contrôle sur les coûts engendrés par le Cloud, ce qui, dans certaines organisations, est un enjeu mensuel important pour les directeurs financiers.

L'enquête montre que 37 % des organisations considèrent que les coûts imprévisibles représentent le problème majeur. Ajoutez à cela le manque de vision quant à l'utilisation des ressources dans le Cloud - quelque chose qui touche près d'un tiers des entreprises.

L'angoisse croissante créée par des coûts incontrôlables est toutefois atténuée dans une certaine mesure par l'utilisation continue de systèmes. Près de la moitié (45 %) des organisations augmenteront ou maintiendront leurs investissements « sur site » au cours de la prochaine année.

Il s’agit d’un monde hybride. La majorité (53 %) des entreprises s’est engagée dans une approche hybride en TI. Il peut même y avoir une certaine confusion dans les organisations sur ce qui se trouve ou non dans le Cloud.

Le nuage peut être un concept relativement simple, mais il doit encore y avoir beaucoup d'éducation pour aider les dirigeants d'entreprise à bien le comprendre. Le Cloud ne réduit pas les coûts à long terme et il doit y avoir une façon de faire cohabiter les systèmes existants avec les plus récents, basés sur le Cloud.

La règle d’or est de continuer de garder un œil attentif sur ses factures mensuelles pour éviter toute surprise.

Source : ZDnet

Article susceptible de vous intéresser :

Signer son contrat Cloud sans avoir la tête dans les nuages : LE TOP 3 DES CLAUSES IMPORTANTES À NÉGOCIER


Ce à quoi vous consentez en vous inscrivant.

En vous inscrivant sur notre site Web, vous nous autorisez à communiquer avec vous par courrier électronique, téléphone, courrier postal ou tout autre moyen de communication disponible. Soyez sans inquiétude, nous ne vendrons jamais vos informations ni n'envahirons votre boîte de courriels. À tout moment, vous pouvez vous désinscrire de nos communications.