Google a secrètement acheté vos données bancaires grâce à un partenariat avec Mastercard

Google a secrètement acheté vos données bancaires grâce à un partenariat avec Mastercard

Google-a-secrètement_Blog-img

Selon un rapport inquiétant de Bloomberg, le géant de la techno a signé une entente de plusieurs millions de dollars avec Mastercard pour lui permettre d’analyser des transactions bancaires et évaluer ainsi l’efficacité de ses publicités.

Google a développé un outil statistique, le « Store sales measurement », qui lui permet de déterminer comment les publicités en ligne mènent à l’achat en magasin. Son but est de rendre les publicités beaucoup plus attrayantes et efficaces pour les consommateurs.

« Nous n’avons accès à aucune information personnelle via les cartes de débit et de crédit de nos partenaires et nous ne partageons aucune information personnelle avec nos partenaires », avait confirmé un porte-parole de Google. Mastercard pour sa part affirme ne conserver « aucune donnée personnelle ou relative à une transaction individuelle ». Seuls les volumes des ventes et l’importance de chaque achat seraient communiqués.

Si vous avez cliqué sur une publicité du Sephora alors que vous étiez connecté à votre compte Google ET que vous avez acheté des articles en magasin avec une Mastercard, il y a de fortes chances que Google le sache et utilise cette information pour aider ses annonceurs.

L’accord entre Mastercard et Google a immédiatement soulevé une comparaison avec la récente saga de Facebook qui aurait, elle aussi, eu des discussions avec des banques pour avoir accès aux informations financières privées de ses utilisateurs.

Selon The Wall Street Journal, Facebook aurait cherché à obtenir des informations telles que les soldes bancaires et transactions individuelles. Les sources ont mentionné que Facebook souhaitait créer des chatbots (robots intelligents fonctionnant comme Siri) pour Messenger afin que ses utilisateurs puissent poser des questions pour connaître, par exemple, leur solde bancaire. En réalité, Facebook pourrait faire bien plus avec ce genre de données...

Amazon pour sa part en sait long sur nos habitudes d’achat. The Wall Street Journal a révélé plus tôt cette année que la compagnie avait également eu des discussions avec des banques concernant les transactions bancaires de ses utilisateurs.

L’idée que Google, Facebook et Amazon aient accès aux historiques d’achat et s’intéressent à nos habitudes de consommations impose de nouvelles limites en matière de protection des données et renseignements confidentiels.

La mauvaise nouvelle n’est donc pas que Google ait utilisé des données financières pour renforcer ses activités publicitaires, mais bien qu’elle ait caché cette ‘’transaction’’ pendant plus d’un an et que d’autres grandes compagnies explorent également ces avenues. Mais la pire nouvelle est probablement ce qui s’en vient ensuite...

Il semblerait que Google sache non seulement ce que vous voulez acheter maintenant, mais aussi ce que vous ferez demain, où vous irez et qui vous irez voir.

Dans le monde hyperconnecté dans lequel nous vivons aujourd’hui, plus rien n’est réellement privé…

La bonne nouvelle est que vous pouvez empêcher d’être suivi dans vos paramètres de navigation (https://myaccount.google.com/activitycontrols/search) ou en utilisant un navigateur Web axé sur la confidentialité tel que DuckDuckGo, qui bloque les publicités ciblées et vous protège contre l’espionnage Web. Vous pouvez également installer des outils comme ‘’Privacy Badger’’ pour éviter d’être suivi. Déconnectez-vous également de votre compte Google lors de vos achats en ligne.

Source : Bloomberg


Ce à quoi vous consentez en vous inscrivant.

En vous inscrivant sur notre site Web, vous nous autorisez à communiquer avec vous par courrier électronique, téléphone, courrier postal ou tout autre moyen de communication disponible. Soyez sans inquiétude, nous ne vendrons jamais vos informations ni n'envahirons votre boîte de courriels. À tout moment, vous pouvez vous désinscrire de nos communications.