Des milliers de personnes touchées par l’espionnage de l’Agence du revenu du Canada

Des milliers de personnes touchées par l’espionnage de l’Agence du revenu du Canada

Les employés de l'Agence du revenu du Canada ont eu accès de façon inappropriée aux renseignements de milliers de Canadiens, a appris CTV News.

L'ARC a confirmé qu'il y a eu atteintes à la vie privée entre le 4 novembre 2015 et le 27 novembre 2018. Au total, 41 361 Canadiens ont été touchés. De ce nombre, 37 502 personnes ont été jugées "à faible risque de conséquences" et n'ont pas été contactées par l'ARC. Celle-ci a déclaré qu'elle a avisé 1 640 des personnes touchées et qu'elle est en train d'envoyer des lettres à 34 autres. "Pour un certain nombre d'autres raisons, 2 185 personnes n'ont pas été avisées", a ajouté l'ARC, soulignant que certaines personnes étaient décédées ou qu'aucune adresse n'était disponible.

Le porte-parole conservateur en matière de revenu national, Pat Kelly, a déclaré qu'il est inacceptable que des renseignements comme le revenu d'une personne soient consultés de manière inadéquate. L'ARC affirme que les employés de l'ARC qui ont accédé aux données sans autorisation ont fait l'objet de mesures disciplinaires, 36 font face à une décision en instance et 46 ont "quitté" l'ARC.

Kelly soulève que les Canadiens ont besoin de savoir que ces employés de l'ARC devront faire face aux conséquences nécessaires. "Ils doivent indiquer clairement que les employés font l'objet de mesures disciplinaires ou qu'ils sont congédiés lorsqu'ils accèdent de façon inappropriée à de l'information", a-t-il ajouté. Tobi Cohen, porte-parole du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, a fait remarquer que le Commissariat avait effectué une vérification de l'ARC en 2013 et que l'Agence prétend avoir "pratiquement ou entièrement mis en œuvre toutes les mesures que nous avions recommandées".

"L'Agence a signalé qu'elle avait apporté plusieurs améliorations importantes à sa gestion des renseignements personnels, notamment en adoptant de nouvelles politiques, en renforçant la surveillance ministérielle et en assurant une évaluation plus opportune des risques en matière de protection de la vie privée et de sécurité", a déclaré M. Cohen. "Le fait que l'accès non autorisé ou inapproprié par les employés continue de se produire, malgré les mesures prises par l'ARC, demeure une préoccupation constante", a-t-il ajouté. Deb Schulte, secrétaire parlementaire du ministre du Revenu national, dit que le gouvernement prend la question au sérieux et a investi 10 millions de dollars dans la prévention. "Nous avons maintenant un système de gestion de la fraude d'entreprise qui révèle chaque fois que quelqu'un se trouve là où il ne devrait pas se trouver", a ajouté Schulte.

Source : CTV News


Ce à quoi vous consentez en vous inscrivant.

En vous inscrivant sur notre site Web, vous nous autorisez à communiquer avec vous par courrier électronique, téléphone, courrier postal ou tout autre moyen de communication disponible. Soyez sans inquiétude, nous ne vendrons jamais vos informations ni n'envahirons votre boîte de courriels. À tout moment, vous pouvez vous désinscrire de nos communications.