Adieu les mots de passe, bonjour les identifiants quantiques!

Adieu les mots de passe, bonjour les identifiants quantiques!

Septembre 2020 - Le problème avec les mots de passe est qu'ils sont tout simplement trop vulnérables, que ce soit en raison d'une mauvaise construction, d'une réutilisation ou d'une violation de données.

Dans le monde de l'authentification, les questions de vol d’identifiants sont au premier plan lorsque les mots de passe sont à l'ordre du jour du débat sur la sécurité. La situation n'est pas meilleure lorsqu'il s'agit d'hologrammes ou de codes QR, où l'imitation est très populaire. La résolution du problème d’imitation frauduleuse dans le domaine manufacturier a pris un tout autre caractère d'urgence dans la nouvelle réalité de la pandémie COVID-19. Les entreprises criminelles ont saisi l'occasion que représente la demande mondiale de médicaments et de fournitures médicales, et le commerce illicite de produits copiés a explosé en conséquence. Mais qu'en serait-il si une méthode d'authentification des produits "incassable" promettait de rendre l’imitation impossible?

Bienvenue dans le monde de l'identification numérique à l'échelle atomique, qui pourrait bien être le prochain grand projet en matière de cybersécurité. La start-up Quantum Base de l'université de Lancaster est une entreprise britannique qui affirme que ses étiquettes d'authentification optique Q-ID brevetées sont impossibles à copier parce que chaque dispositif à l'échelle nanométrique contient 1 000 billions d'atomes.

Le problème d’authentification des entreprises manufacturières résolu

Acceptons que les solutions actuelles d'authentification de la chaîne d'approvisionnement, comme les étiquettes anti-contrefaçon ou la protection par mot de passe, qui fondent leurs références de sécurité sur la difficulté à les reproduire. Les appareils de Quantum Base à l'échelle atomique n'ont pas besoin de mots de passe et, selon la société, sont imperméables au clonage. Quantum Base affirme que ces balises Q-ID à l'échelle atomique sont tout simplement le système le plus sécurisé jamais réalisé. L'authentification et le suivi des produits de la chaîne d'approvisionnement pourraient être réalisés grâce à des étiquettes optiques Q-ID. La physique quantique amplifie les anomalies, ce qui les rend impossibles à identifier. En raison de l'échelle nanométrique dont nous parlons ici, soit moins d'un millième de cheveu humain, elles peuvent facilement être incorporées à la surface de tout produit ou étiquette, de tout code QR ou hologramme pour créer une empreinte digitale vraiment unique.

Selon Quantum Base, les Q-ID peuvent également être produits en masse à l'aide de procédés existants et être incorporés dans n'importe quel matériau. Le code Q-ID peut être scanné à l'aide d'une application pour smartphone afin de le faire correspondre à la base de données du fabricant. Si un lot de marchandises devait être volé, les étiquettes d'identité pourraient simplement être "éteintes" à tout moment pour garantir l'intégrité de la chaîne d'approvisionnement.

L'authentification dans le monde atomique

La recette secrète derrière les Q-ID repose sur l'idée qu'à l'échelle atomique, tout est unique : déplacer des atomes individuels pour cloner une structure de marquage spécifique est pratiquement impossible grâce aux fonctions physiquement non clonables (PUF).

Quantum Base insiste sur le fait que les PUF quantiques optiques fournissent une "authentification absolue à 100 %" qui ne peut tout simplement pas être clonée, car les empreintes sont uniques. Bien sûr, cela dépend quelque peu de votre définition de l'unique, mais la plupart des gens seraient d'accord avec le fait qu’un billiard d’atomes est sacrément difficile à copier.


Ce à quoi vous consentez en vous inscrivant.

En vous inscrivant sur notre site Web, vous nous autorisez à communiquer avec vous par courrier électronique, téléphone, courrier postal ou tout autre moyen de communication disponible. Soyez sans inquiétude, nous ne vendrons jamais vos informations ni n'envahirons votre boîte de courriels. À tout moment, vous pouvez vous désinscrire de nos communications.