Les PDG du Mid-Market considèrent le travail à distance comme un changement permanent

Les PDG du Mid-Market considèrent le travail à distance comme un changement permanent

Octobre 2021 - Plus de 80 % des chefs d'entreprises de taille moyenne affirment qu'ils sont susceptibles d'autoriser une main-d'œuvre partiellement à distance même après la pandémie, selon la dernière enquête sur les directeurs généraux réalisée par Marcum LLP et la Frank G. Zarb School of Business de l'université Hofstra.

Le passage permanent à une main-d'œuvre partiellement à distance a été cité le plus souvent par les PDG lorsqu'on leur a demandé de prédire les changements commerciaux à long terme résultant de la pandémie, 82 % des personnes interrogées ayant déclaré qu'il était probable ou très probable qu'elles autorisent certains employés à travailler à domicile. « Les PDG du marché intermédiaire reconnaissent clairement que donner de la flexibilité aux gens est une stratégie commerciale intelligente qui conduit à une plus grande productivité », a déclaré Janet Lenaghan, doyenne de la Zarb School of Business. Près de la moitié des PDG (45 %) ont également déclaré qu'ils exigeraient que leurs employés soient vaccinés si c’est légal de le faire et 36 % ont déclaré qu'ils offriraient des incitations aux employés pour qu'ils se fassent vacciner.

Changements commerciaux à long terme

Les PDG ont été interrogés sur les changements à long terme qu'ils envisagent, le cas échéant, à la suite de leur expérience de la crise du COVID-19. Juste derrière l'autorisation du travail à distance, les PDG ont déclaré qu'ils prévoyaient réviser leurs plans stratégiques afin d'atténuer les risques futurs exposés par la crise (80 %) et de renforcer la résilience face aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement (77 %).

Perspectives d'affaires

Depuis la dernière enquête Marcum-Hofstra de février, les perspectives commerciales globales des PDG se sont nettement améliorées. 10 % d'entre eux qualifient désormais leurs perspectives de "très positives" (10 sur une échelle de 1 à 10), contre 3,4 % qui étaient "très positives" 2 mois plus tôt. Conformément à l'amélioration des perspectives économiques générales, les PDG de la plupart des secteurs économiques ont fait preuve d'un optimisme prudent pour les 12 prochains mois. Les entreprises du secteur commercial et de la distribution ont été les plus positives, 100 % des PDG ayant évalué leurs perspectives entre 5 et 10. Viennent ensuite les entreprises de technologie/communication, avec 82 % d'opinions positives, le commerce de détail (75 %) et l'industrie manufacturière (74 %). « Les PDG ont adopté une main-d'œuvre dispersée comme nouveau modèle d'exploitation viable à long terme et le vaccin a permis à davantage d'usines et de bureaux de rouvrir. Nous avons également constaté que les PDG intègrent les leçons tirées de la pandémie en révisant leurs plans stratégiques afin d'atténuer les risques futurs exposés par la crise et de résister aux chocs de la chaîne d'approvisionnement. Une grande majorité d'entre eux nous ont également dit qu'ils prévoyaient négocier des conditions plus souples avec leurs fournisseurs et qu'ils allaient augmenter leurs réserves de liquidités pour parer à toute future crise », a déclaré Jeffrey M. Weiner, PDG de Marcum.

Influences sur la planification des affaires

Les préoccupations économiques demeurent la principale influence des chefs d'entreprise sur la planification des activités au cours des 12 prochains mois, près d'un tiers (32,3 %) les considérant comme leur principale influence et 61,8 % les citant comme l'une de leurs 3 principales influences. La technologie (37,8 %), l'augmentation des coûts matériels et opérationnels (36,7 %) et la disponibilité des talents (35,4 %) sont les 3 influences les plus citées ensuite pour la planification des activités.

Source : Karla Schuster


Ce à quoi vous consentez en vous inscrivant.

En vous inscrivant sur notre site Web, vous nous autorisez à communiquer avec vous par courrier électronique, téléphone, courrier postal ou tout autre moyen de communication disponible. Soyez sans inquiétude, nous ne vendrons jamais vos informations ni n'envahirons votre boîte de courriels. À tout moment, vous pouvez vous désinscrire de nos communications.